Djivêye des foroms di Berdelaedjes Berdelaedjes
Forom di berdelaedjes e walon, so tot l' minme ké sudjet
 
 FAQFAQ   CweriCweri   Djivêye des mimbesDjivêye des mimbes   Groupes d' uzeusGroupes d' uzeus   Si fé mimbeSi fé mimbe 
 ProfilProfil   Lére les messaedjes privésLére les messaedjes privés   S' elodjîS' elodjî 

Règlumint do concours di mots walons ristitchaves è françès

 
Sicrire on novea sudjet   Responde å sudjet    Djivêye des foroms di Berdelaedjes -> Berdelaedjes
Vey sudjet di dvant :: Vey sudjet shuvant  
Oteur Messaedje
Nicolas



Date d' arivêye: 2021-03-10
Messaedjes: 3

MessaedjeDate: mie 10 mås, 2021 10:23:27    Sudjet: Règlumint do concours di mots walons ristitchaves è françès Responde tot citant

Ce règlement est français: il s'agit du concours dont il est question dans plusieurs revues wallonnes de ce printemps 2021 (Li Rantoele 97, Li Sauverdia, etc.).

Concours de mots wallons d’intérêt à faire revivre en français de Wallonie


Règlement :
Article 1 – Le concours de mots wallons d’intérêt méritant d’être utilisés en français de Wallonie est organisé par l’association de fait constituée pour organiser ce concours.
Le concours comprend cinq catégories de mots d’intérêts. Une première catégorie de mots sur base du critère du caractère particulièrement intéressant de son étymologie ; une deuxième, de mots wallons qui n’ont pas en français d’équivalents complets et « non-polysémiques » (explication de non-polysémique : le français « bois » est polysémique, il peut signifier à la fois le bois comme matière et le bois au sens de petite forêt) ; une troisième, de mots wallons qui relèvent bien de l’âme wallonne ou aident à comprendre la culture wallonne ; une quatrième, de mots répondant au critère de l’article 1er du Décret du 23 août 1983 relatif au recours à un dialecte de Wallonie dans l’enseignement primaire et secondaire de la Communauté française : « Dans l’enseignement primaire et secondaire le recours à un des dialectes de Wallonie est autorisé chaque fois que les enseignants pourront en tirer profit pour leur enseignement, ... » ; et un cinquième de mots dont la sonorité est belle ou amusante. Le texte d’explication du concours (ci-joint) donne des précisions sur ces catégories.
Article 2 – Le concours est ouvert à toute personne soucieuse de faire vivre les mots d’intérêt des langues régionales, sans restriction géographique ou linguistique. Le concours est ouvert aux participations individuelles ou aux groupes.
Article 3 – Les propositions collectives et individuelles ne feront pas l’objet de catégories séparées. Pour participer au concours, toutes les propositions de mots wallons d’intérêt seront mises sur des documents anonymes en pièces jointes et seront envoyées par courrier électronique au secrétariat du jury ; les nom(s), prénom(s), adresse courriel et numéro de téléphone du ou des auteurs de chaque proposition seront mentionnées dans le courrier électronique envoyé au secrétariat du jury – et pas, comme déjà dit, dans les documents anonymes contenant les mots participants. Dans le courrier électronique envoyé au secrétaire du jury, chaque personne participante écrira, sans contradiction, la phrase suivante : « Par l’envoi de ce courriel, j’accepte l’utilisation de mes données personnelles aux seules fins de ma participation – en ce compris les éventuelles reprises de prix (article 9) – à ce concours de mots wallons méritant d’être repris en français de Belgique, conformément à ce règlement ». Il n’y aura pas d’autres utilisation des données personnelles (voyez aussi l’article 11).
Les participations individuelles ne seront pas distinguées des participations collectives. Le secrétariat du jury transmettra de façon anonyme les propositions de mots aux membres du jury (voir article 7 ci-dessous).
Article 4 – Chaque participant est invité à envoyer au moins un mot wallon d’intérêt. Il/elle peut proposer au maximum 3 mots wallons d’intérêt par catégorie.
Article 5 – Un exemple de mot par catégorie est transmis à titre purement indicatif dans l’explication du concours (ci-joint). Ces mots-là et leurs différentes variantes régionales ne peuvent pas participer à ce concours.
Article 6 – Chaque proposition de mot wallon d’intérêt doit indiquer la (ou les) catégorie(s) choisie(s) et être accompagnée d’un bref commentaire (entre 3 et 5 lignes par catégorie concernée) mettant en évidence la manière dont le mot en question correspond bien à la (ou aux) catégorie(s) concernées. Outre cette explication, un exemple, dans lequel le mot wallon d’intérêt est placé au sein d’une phrase en français, est exigé. Il est possible qu’un même mot wallon d’intérêt corresponde à plusieurs catégories du concours.
Article 7 – Chaque candidat enverra ses propositions sur des documents ne contenant aucune donnée d’identité du candidat pour le 30 septembre 2021 à 17h00 au plus tard, la date et l’heure du courriel d’envoi faisant foi, à l’adresse électronique du secrétaire du jury : nicolaspaultilkin@gmail.com. Les documents contenant les mots proposés, joints en fichier attaché au courriel de candidature, le seront aux formats Word, odt ou pdf. Comme signalé à l’article 3, les coordonnées complètes des candidats seront mentionnées dans le courrier électronique. Le secrétaire du jury fera suivre anonymement les documents contenant les propositions de mots wallon d’intérêt au jury. Le jury signalera quels sont les mots d’intérêts primés (un par catégorie) au secrétaire. Ensuite, le secrétaire signalera individuellement à chaque candidat si l’un ou l’autre de ses mots a été primé, communiquera les noms et prénoms des candidats primés au jury et aux revues wallonnes participantes.
Article 8 – Les propositions seront examinées par un jury de francophones de Wallonie connaissant également le wallon. Les critères suivants guideront leurs appréciations : Conformité du mot wallon d’intérêt à la catégorie choisie ; Atouts présentés par le mot wallon d’intérêt quant à l’accueil de la forme par le public francophone de Wallonie (susceptibilité d’être repris en français par un maximum de Wallons). Le jury, qui travaillera collégialement et en toute indépendance, est seul compétent pour désigner le(s) lauréat(s). Ses décisions seront sans appel.
Article 9 – Les propositions lauréates seront proclamées en novembre 2021 (les dates seront précisées aux lauréats) à Gerpinnes et publiée dans les revues wallonnes participantes de la saison suivante (ou celle d’après). Avec l’accord explicite du candidat ayant proposé un mot wallon d’intérêt primé, ses nom et prénom seront également publié dans les revues wallonnes participantes.
Pour chacune des cinq catégories, la personne ayant proposé la proposition jugée la meilleure par le jury recevra un prix de la valeur suivante : trois livres en wallon (à choisir dans une liste préétablie, dans les limites du stock, le premier à choisir étant le premier servi). Le jury choisira également, entre ces cinq mots primés, la personne ayant proposé le mot le plus intéressant pour être utilisé en français de Belgique qui recevra la somme de 100 (cent) EUR, sous réserve qu’elle se rende au lieu et à la date fixée pour la remise des prix ou qu’elle remette son numéro de compte bancaire pour recevoir la somme ; à cette fin, il sera demandé à cette personne de bien vouloir communiquer son numéro de compte en banque. En outre, les mots d’intérêt primés seront proposés à la publication des revues de langue wallonne participantes, voire éventuellement d’autre revues de langues wallonnes qui seraient intéressées ou des médias en langue française d’ampleur régionale. En participant au concours, les auteurs donnent leur accord que leur nom soit mentionné dans l’article concernant les résultats du concours par chacune des revues participantes.
Article 10 – En participant au concours, les candidats s’engagent à accepter sans réserve les clauses du présent règlement. Aucun recours fondé sur les conditions, le déroulement ou le résultat du concours ne pourra être admis.
Article 11 – Ni le secrétariat du jury, ni le jury n’utiliseront ces données personnelles pour d’autres fins que celle du présent concours et de la remise des prix. Le secrétaire du jury est le responsable du traitement des données à caractère personnel. Du simple fait de sa participation par envoi d’un courriel au secrétariat du jury, chaque participant confirme son accord sur les utilisations susvisées. Les données personnelles ne seront utilisées à aucune autre fin, sauf accord explicite de la personne concernée.
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé
Nicolas



Date d' arivêye: 2021-03-10
Messaedjes: 3

MessaedjeDate: mie 10 mås, 2021 10:28:28    Sudjet: Splicaedje-tecse concours mots walons ristitchave è francès Responde tot citant

Ce textes d'explications complémentaires au concours est en français:

Texte d’explication du concours de mots wallons méritant le plus d’être réintroduits en français

La majorité des Wallons ne connaissent rien ou presque du principal élément de ce qui devrait être leur culture : leur langue wallonne. Pour attirer l’attention sur ce précieux patrimoine, nous organisons un concours de mots wallons méritant d'être utilisés en français de Wallonie.

Ainsi, de nombreux Wallons découvriraient dans certains mots de la langue de leurs ancêtres des concepts – nouveaux pour eux – pour mieux appréhender le monde . Et même de préparer à une réutilisation officielle de la langue wallonne comme ciment culturel dans un espace qui va être peuplé de personnes d’origine de plus en plus diverses.

Le concours propose cinq catégories de mots à « primer », chacune selon un critère différent : une première catégorie de mots sur base du critère du caractère particulièrement intéressant de son étymologie ; une deuxième, de mots wallons qui n’ont pas en français d’équivalents complets et « non-polysémiques » ; une troisième, de mots wallons qui relèvent bien de l’âme wallonne ou aident à comprendre la culture wallonne ; une quatrième, de mots répondant au critère de l’article 1er du Décret du 23 août 1983 relatif au recours à un dialecte de Wallonie dans l’enseignement primaire et secondaire de la Communauté française : « Dans l’enseignement primaire et secondaire le recours à un des dialectes de Wallonie est autorisé chaque fois que les enseignants pourront en tirer profit pour leur enseignement, … » ; et un cinquième de mots dont la sonorité est belle ou amusante. Pour mieux se faire comprendre, il convient de donner quelques exemples. Sur base du critère de l’étymologie intéressante, on peut penser à « crompire » (grundpeere) ; sur base de l’inexistence d’équivalent en français, on peut penser à « amonter » (apporter en haut) ; sur base du critère de l’âme wallonne ou de l’aide à mieux comprendre notre patrimoine culturel wallon, on peut penser à « gayole » (cage), etc.; sur base de l’article 1er du Décret du 23 août 1983, on peut penser à « robète » (pour renforcer la connaissance de l’anglais « rabbit ») ; sur base du critère de la beauté du mot, on peut penser à « sauverdia ».

Vous pouvez consulter ci-joint le règlement de ce concours de mots wallons méritant d’être connus et utilisés en français.

Ensuite, toute personne désireuse de proposer des mots enverrait un courrier électronique au secrétaire du jury (nicolaspaultilkin@gmail.com) pour au plus tard le 30 septembre 2021, avec, en pièce jointe, un ou plusieurs documents (odt, word ou pdf) dans lequels, pour chaque mot proposé, elle précise le critère sur base duquel elle le propose et donne une explication de cette correspondance au critère en maximum cinq lignes, comprenant une phrase française contenant ce mot wallon.

Par après, les membres du jury choisissent deux mots primés pour chacune des cinq catégories susvisées ainsi que le meilleur mot, toutes catégories confondues.

Les revues wallonnes participantes publieront (après la remise des résultats) les dix mots primés (deux par catégorie) avec la justification de leur adéquation à leur critère de sélection et encourageront leurs lecteurs à les utiliser dans leur français de Wallonie. Il n’est pas impossible que des médias d’ampleur régionale ou le monde académique, soient également intéressés d’en parler.

Et pour récompense aux personnes qui auront proposé les mots sélectionnés, il y aura non seulement le plaisir de voir le (ou les) mot(s) que l’on a proposé(s) être sélectionné(s) et mis en avant afin d’encourager les Wallons à les utiliser dans leur français de Wallonie - c’est déjà un beau prix en soi -, mais aussi, comme prix pour chacun des dix lauréats, trois livres en wallon, au choix parmi une liste d’ouvrages disponibles et peut-être une récompense en espèce (de 100 EUR) pour le meilleur de tous les mots primés, toutes catégories confondues.
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé
lucyin



Date d' arivêye: 2005-07-07
Messaedjes: 2905
Eplaeçmint: Sidi Smayil, Marok

MessaedjeDate: sem 13 mås, 2021 13:51:25    Sudjet: Tecses e walon : Responde tot citant

(Tecse e walon dins l' Rantoele 97)

https://wa.wikisource.org/wiki/Bate_di_mots_walons_ristitch%C3%A5ves_e_franc%C3%A8s_d%E2%80%99_Walonreye
_________________
Li ci ki n' a k' on toû n' vike k' on djoû.
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé Evoyî èn emile Viziter l' waibe di l' uzeu Jabber
lucyin



Date d' arivêye: 2005-07-07
Messaedjes: 2905
Eplaeçmint: Sidi Smayil, Marok

MessaedjeDate: sem 13 mås, 2021 14:27:54    Sudjet: Responde tot citant

(Modêye Feller-Léonard)

https://wa.wikisource.org/wiki/Bate_di_mots_walons_qui_po%C3%BBr%C3%AEn%E2%80%B2_y%C3%A8sse_ristitch%C3%AEs_%C3%A8_l%E2%80%99_fran%C3%A7ais_d%C3%A8_l%E2%80%99_Walon%C3%AEye
_________________
Li ci ki n' a k' on toû n' vike k' on djoû.
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé Evoyî èn emile Viziter l' waibe di l' uzeu Jabber
Nicolas



Date d' arivêye: 2021-03-10
Messaedjes: 3

MessaedjeDate: mie 05 may, 2021 16:04:09    Sudjet: Faut-il hésiter à utiliser des bons mots wallons en français Responde tot citant

Faut-il hésiter à utiliser quelques bons mots wallons dans son français?

On peut se poser la question. Cela peut enrichir notre français. Mais, en société, les gens risquent parfois de ne pas nous comprendre. Ce n'est toutefois pas toujours le cas. Il suffit de lire un bon dictionnaire de belgicismes (comme celui de Georges Lebouc ou celui de Michel Francard) pour voir que bien des mots de notre français sont des wallonismes, certains reconnus par les dictionnaires "officiels" et d'autres pas. Une première étape pourrait consister à utiliser ces mots-là. Et il y a en déjà quelques-uns, comme "estaminet".

On peut aller un peu plus loin. Bien des wallonismes non reconnus dans les dictionnaires officiels du français sont compris par de nombreux Wallons. Pourquoi ne pas faire l'effort de les utiliser? Ainsi, ils ne disparaîtront pas. Et le fait de les utiliser amènera la question: "Qu'est-ce que cela veut dire?" De la sorte, de plus en plus de personnes les comprendront. C'est en posant cette question au cours d'une conversation que j'ai appris le mot "nareux".

Sauvegarder un "état des lieux" de la survivance du wallon en français de Belgique, et le favoriser, ce n'est pas si mal. Mais, pourquoi ne pas s'aventurer plus en avant encore? ... En utilisant d'autres mots wallons, pas encore connus en (ou plutôt disparus du) français de Belgique. Certainement, chacun d'entre vous connaît plusieurs mots wallons qui lui plaisent bien et pour lesquels il ne trouve pas d'équivalent satisfaisant en français. Et bien n'ayons pas peur d'utiliser ces mots ... Nous serons immanquablement amené à les enseigner lorsqu'on nous demandera ce que cela veut dire. Pour accélérer ce processus et permettre aux autres wallon-causant de connaître et donc d'utiliser dans leur français ces riches mots de notre patrimoine, nous organisons un petit concours des meilleurs mots wallons . Il est encore temps d'y participer. Vous pouvez trouver le règlement et les explications sur Internet (Berdelaedjes :: Vey sudjet - Règlumint do concours di mots walons ristitchaves è françès) et à la page 21 du Rantoele n° 97.

Nous attendons vos bonnes propositions!

Cette attitude correspond à celle d'Arthur Masson, qui dans ses romans, non seulement faisait parler certains personnages en wallon ou en français wallonnisant, mais également, plus discrètement, intégrait des wallonismes évidents dans le corps de son texte français le plus "châtié". Voici deux exemples: un 'censier' pour un 'fermier', une 'carnassière' pour un 'cartable'.
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé
Mostrer les messaedjes des dierin(ne)s:   
Sicrire on novea sudjet   Responde å sudjet    Djivêye des foroms di Berdelaedjes -> Berdelaedjes Totes les eures sont a GMT + 2 eures
Pådje 1 so 1

 
Potchî a:  
Vos n' poloz nén enonder des noveas sudjets dins ç' forom ci
Vos n' poloz nén responde a des sudjets k' i gn a dins ç' forom ci
Vos n' poloz nén candjî vos messaedjes dins ç' forom ci
Vos n' poloz nén disfacer vos messaedjes dins ç' forom ci
Vos n' poloz nén vôter dins les ploncaedjes di ç' forom ci


Powered by phpBB © 2001 phpBB Group