Djivêye des foroms di Berdelaedjes Berdelaedjes
Forom di berdelaedjes e walon, so tot l' minme ké sudjet
 
 FAQFAQ   CweriCweri   Djivêye des mimbesDjivêye des mimbes   Groupes d' uzeusGroupes d' uzeus   Si fé mimbeSi fé mimbe 
 ProfilProfil   Lére les messaedjes privésLére les messaedjes privés   S' elodjîS' elodjî 

Bernard Mondjean

 
Sicrire on novea sudjet   Responde å sudjet    Djivêye des foroms di Berdelaedjes -> Tecses e walon
Vey sudjet di dvant :: Vey sudjet shuvant  
Oteur Messaedje
lucyin



Date d' arivêye: 2005-07-07
Messaedjes: 2908
Eplaeçmint: Sidi Smayil, Marok

MessaedjeDate: lon 05 djl, 2021 13:02:50    Sudjet: Bernard Mondjean Responde tot citant

Lès tournèyes du nouvèlan
Adon, nos y v’là à l’fameuze tournèye du nouvel an.
C’djou-là, y faleut s’levér dare-dare.
Bonne annèye, bonne santè, popa èt moman.
Quéqu’galètes pou d’jènér, ène j ate dè cafè : nous estons d’attaque.
C’esteut au cé qu’aveut fini l’premi pou n’alér rabressi nos grand-popa
èt grand-moman : « bonne anèye, bonne santè » èt ène preumière dringèle.
Nos parints arrivit. Ène, deûs p’tites gouttes, on n’clemare né su ène djambe…
Nos v’là partis pou l’djournèye. Preumière place, cheu mononke Victor. I vikeut tout seu dins ène pètite maujone. On n’aveut peu. Tous l’zans, I’min.me racontâdje, l’min.me ranguène. Dèl nut, il aveut atindu dès leûs. I steut prêt à lès zigouillis. Padri l’uche, il aveut s’n’ atche. On l’wèyeut en tournant s’tiesse. On èsteut blans comme dès navias. En berdèlant, lès grands buvis ène èt deûs gouttes.
Nos v’là nalès pou l’Pwèyue. Là, c’èsteut ène cinse ; né ène cinse comme asteur, ène cinse aveu l’feumi d’vant l’uche, dès pouyes, dès auwes, dès tchats, dès tchés èt del bèrdouye pattavau tout. I aveut l’viè Adof, pwèyu d’ 14-18 , dès moustatches blanques aveu deus tchandèles en pindrîye. À contrekieur, nos dijons en l’rabressant : « Bonne anèye èt bonne santè ». Ouf ! ré su nos tchtnîje. Drolà, m’popa buveut dè l’ blanque, ène èt deûs gouttes françaises.
De d’là, nos deskindons à Gonrîs cheu l’marraine dè m’popa. D’esteus fier d’y allér ; comme d’esteus l’pu viè, d’ avens dreut à ène pièce dè 20 francs ; les autes n’avis qu’IO francs. Droci i buvis du Dubonnet. Deux bé seûr !
Après nos allons cheu I’mononk dè m’popa : dès galettes, dès biscuits salés, i n’aveut plin l’tâbe. Un, deûs guignolets kirch, dès côps trwès puis en route cheu mononke François èt deûs cognacs.
Midi ! Faut yèsse à l’ente à Ptègnies cheu m’grand-moman. On esteut toudis en r’tard. Èm parrain èsteut djà là. L’tâbe èst mîje, on peut mindji aveu trvvès, quate vères dè vin.

Puis, nos v’là partis cheu ène tante dè m’moman, tante Zélie. Elle dèmeureut à Dourbes, à l’tannerie. Drolà, i fèjeut streut, on esteut à l’cujène aveu dès galètes, un p’tit verre dè violète. C’esteut bon ! Come toudis, deux gouttes èt nos v’là partis pou l’neuvième place à Ptègnies, cheu l’gros Fred èt tante Aline. Èt co toudis ène, deûs gouttes. C’èst drolà qu’on rwèyeut nos cousins d’Cerfontène. Is estit ène dijène. On èsteut ène vintène dins l’maujone. Qué dalâdje !
Cheu l’pètit Michel èt s’coumére Pauline, dès vijins dè m’grand-moman, co deûs gouttes pou popa.
Après, taudis à Ptègnies, nos allis cheu mononke Jules où on r’trouveut lès Cerfontènois. Qué djeu ! El maujone èsteut sans d’sus d’sou. Co ène, deûs gouttes puis retour cheu grand-moman aveu les cousins èt hop deû gouttes pou m’ popa.
C’côp-ci, nos vlà cheu mononke René à Couvè. Droci, on n’boudjeut né. Né un mot. On nos aureut donnè l’bon dieu sans confession, surtout qu’is rwétis el djournal tèlèvisè. Luc Beyer n’arrèteut né d’causér tout seu dins l’telèvision. Co deûs p’tites gouttes pou m’popa. Chaque côp, I’mononke dijeut à nos parints : « Qu’is sont sâdjes, on n’Iès atind né, c’est né comme lès autes ». Nous, on sinteut ène auréole au-d’zeu d’nos tièsses.
I nos faut co aller cheu Pparrain dè m’moman, à Couvè ; el pètit Fernand èt s’coumére Camille qui n’esteut né pu grande què li. I aveut un bia sapin d’Nowé, un vrai aveu dès boules tous cosies, dès lumrotes, dès pwéyes d’anges. Co deûs gouttes pou m’popa. Is èstis djintis èt prévnants. Is nos viys voltî.
Si m’parrain èsteut à s’maujone, on passeut èt hop deûs bières trappistes. Èm popa esteut à mitan bèrzinke.
I aveut co ène dérène aubète, cheu Ginette èt Pierre, ène cousine à m’moman, co deûs gouttes. Lès t’chveus estit en bataille.
Faleut bé rintrér. L’vwèture conicheut I’voye. À m’maujone, i falleut l’rintrer dins l’garatche. Dè n’sés né comint m’popa f’jeut pou ajuster s’côp. À pwène dix centimètes dè chaque costè. Sès is n’estit pu en face dès traus. I n’a jamais ratè s’côp pou r’muchi I’vwèture.
Vlà ène d’journèye du nouvel an come i gni’a pu pwè.
Bonne anèye, bonne santè, ene galète èt ene goutte !
Bernard MONDJEAN

Fagne et Thierache (tome 200), 2018.
_________________
Li ci ki n' a k' on toû n' vike k' on djoû.
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé Evoyî èn emile Viziter l' waibe di l' uzeu Jabber
Mostrer les messaedjes des dierin(ne)s:   
Sicrire on novea sudjet   Responde å sudjet    Djivêye des foroms di Berdelaedjes -> Tecses e walon Totes les eures sont a GMT + 2 eures
Pådje 1 so 1

 
Potchî a:  
Vos n' poloz nén enonder des noveas sudjets dins ç' forom ci
Vos n' poloz nén responde a des sudjets k' i gn a dins ç' forom ci
Vos n' poloz nén candjî vos messaedjes dins ç' forom ci
Vos n' poloz nén disfacer vos messaedjes dins ç' forom ci
Vos n' poloz nén vôter dins les ploncaedjes di ç' forom ci


Powered by phpBB © 2001 phpBB Group