Djivêye des foroms di Berdelaedjes Berdelaedjes
Forom di berdelaedjes e walon, so tot l' minme ké sudjet
 
 FAQFAQ   CweriCweri   Djivêye des mimbesDjivêye des mimbes   Groupes d' uzeusGroupes d' uzeus   Si fé mimbeSi fé mimbe 
 ProfilProfil   Lére les messaedjes privésLére les messaedjes privés   S' elodjîS' elodjî 

peu d'eau (no d' plaece)

 
Sicrire on novea sudjet   Responde å sudjet    Djivêye des foroms di Berdelaedjes -> Dimandes di mots
Vey sudjet di dvant :: Vey sudjet shuvant  
Oteur Messaedje
lucyin



Date d' arivêye: 2005-07-07
Messaedjes: 3215
Eplaeçmint: Sidi Smayil, Marok

MessaedjeDate: vén 19 awo, 2022 11:51:39    Sudjet: peu d'eau (no d' plaece) Responde tot citant

Citåcion:
Pablo


Philippe Cleymans / Dentiste GénéralisteBondjoû,

Li Wed, Aug 10, 2022 at 08:49:43AM +0000, philippe cleymans scrijha:

La localité pres de chez moi s'appelle "Peu d'eau" , c'est sur la commune d'Andenne

Je trouve ça curieux , d'autant plus que le patelin n'est pas particulièrement sec . Je me demandais si "peu" , ce n'est n'étais pas le wallon pour "puit", et j'ai cherché sur le dictionnaire
Citåcion:


Ce pourrait être une mauvaise transcription de "pû" (une des prononciations du
mot, en wallon standardisé "pousse" :
https://dtw.walon.org/index.php?query=pousse

mais ça ne corresponds pas à l'aire géographique (c'est plutôt vers le sud de
l'Ardenne qu'on dit comme ça

Cela pourrait aussi être
*"peu" (peur)
*ou "pû" (poux)
* ou encore "poes" (pois; la prononcioation "peû" est liégeoise, mais Andenne faisait partie de la principauté il me semble); cela ferait alors reference à une sorte de plante "pois d'eau" poussant là?

Ou co tote ôte tchoi....

Je mets en copie quelqu'un qui pourra peut-être en dire plus.


Dji loucrè a ça dins TG4 cwand dji rserè dins mes waibes.

https://wa.wikipedia.org/wiki/Mot%C3%AE_toponimike_Jespers

Po TG1, fåreut cnoxhe l' ancyin ptit ban (comene d' Andene, ci n' est nén assez).
https://wa.wikipedia.org/wiki/Live_Haust_so_les_nos_d%27_plaece_del_Walonreye
@ Flipe : quelle ancienne commune d'avant 1977 ?

Dins G100, gn a rén ki rshonnreut a "poes d' aiwe" (po l' idêye d' ene plante)

https://wa.wikipedia.org/wiki/Mot%C3%AE_Louis_Marcelle_so_les_nos_des_plantes_et_les_mots_d%27_botanike

Dji waitrè ossu dins l' motî d' Andene
https://wa.wikipedia.org/wiki/Mot%C3%AE_d%27_Andene

On dvreut eto tuzer a l' cåzu omofoneye pô [peu] et pont [point + pont]

«pont d' aiwe» pôreut esse:
* "point d'eau"
* pont (sur l') eau.

Dji vos l' dene po çou k' ça m' costêye.
_________________
Li ci ki n' a k' on toû n' vike k' on djoû.
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé Evoyî èn emile Viziter l' waibe di l' uzeu Jabber
lucyin



Date d' arivêye: 2005-07-07
Messaedjes: 3215
Eplaeçmint: Sidi Smayil, Marok

MessaedjeDate: dju 25 awo, 2022 15:03:46    Sudjet: Responde tot citant

[quote]Flipe

J'ai consulté tous vos liens et aussi celui-ci (page 43) https://www.bibliotheca-andana.be/wp-content/uploads/2011/01/Melin-Toponymie-dAndenne-compressed.pdf

"Peudeaue" est déja cité en 1656 , assez ancien donc. Par contre l'emplacement n'est pas le même qu'aujourdhui .
[quote]

A ! Le hameau s'appelle "Groyinne", dans l' anvienne commune d' Andenne. TG1 (Haust) donne le nom du hameau (fr. Groyenne)

TG4 (Jespers) donne pour "Groynne ou 'Groyine" une étymologie venant de TG2 (Carnoy) = proéminence en forme de "groin'. ET il a une entrée "Peu d'eau" (Andenne) = lien où il y a peu d'eau.

En voyant le mot AVANT de chercher l'étymologie, je pensais plutôt, pour le village, à un étymon [radical d'origine] "croye" [craie], d'autant plus que sur la carte, on a un autre toponyme "Groyon". Dans ce cas, on pourrait penser à un banc de craie, qui, normalement est assez sec. (toponyme "al crayire").

DONC: si vous êtes sur place, AU LIEU DE LA CARTE, avons-nous à faire à une terre crayeuse, où le creusement de puits aurait été inefficace (à la profondeur des puisatiers "à la main".

Pouvez-vous également confirmer / infirmer l' existence d'une "proéminence en forme de bec" sur les sites baptisés "Groyene & Groyon" OU au contraire, une terre crayeuse.

AUTRES éléments
* TG4 a Groynne: charbonnage fermé en 1959.
* TG1: La toponymie d' Andenne a été étudiée par le Dr Melin (l'auteur du dictionnaire C57). Publié dans le Bulletin de Toponymie VIII 437.
Si vous ne le trouvez pas dans une bibliothèque locale, vous pouvez demander un "scanaedje" a Bapiste Frankinet, du Musée de la Vie Wallonne (baptiste.frankinet@provincedeliege.be). Il est généralement très serviable.

Citåcion:
Flipe

Aujourdhui lorsqu'a Andenne on parle de Peu d'eau, on désigne des cités d'habitations situées a quelques distances, en hauteur. La-bas le sol est plutôt argileux et parfois humide. Ces cités ont pris le nom du lieu-dit le plus proche, Peu d'Eau, mais le lieu d'origine, plus bas sur la colline était sans doute, comme le nom l'indique, peu arrosé et peu fertile (a quelque distance on trouve aussi les "Pachy") .
Ca semble s'expliquer ...

Encore merci pour les conseils et les renseignements
Bonne journée ensoleillée


Oui, il semble que l'explication est la plus simple. Mais entre 1600 et 1950, la plupart des gens parlaient wallon. Il est improbable qu'ils aient prononcé à la française. D'où l'intérêt de trouver la recherche de Auguste Mélin.
https://wa.wikipedia.org/wiki/Auguste_M%C3%A9lin
Avez-vous contacté Mr Bernard Louis de Namèche, la référence locale en matière de connaissance du wallon ?
_________________
Li ci ki n' a k' on toû n' vike k' on djoû.
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé Evoyî èn emile Viziter l' waibe di l' uzeu Jabber
lucyin



Date d' arivêye: 2005-07-07
Messaedjes: 3215
Eplaeçmint: Sidi Smayil, Marok

MessaedjeDate: dju 25 awo, 2022 20:00:20    Sudjet: Responde tot citant

RESPONSE dins TG1 p. 69:

Peu-d'eau => Pô d' Aiwe (pô d'êwe)
_________________
Li ci ki n' a k' on toû n' vike k' on djoû.
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé Evoyî èn emile Viziter l' waibe di l' uzeu Jabber
lucyin



Date d' arivêye: 2005-07-07
Messaedjes: 3215
Eplaeçmint: Sidi Smayil, Marok

MessaedjeDate: vén 26 awo, 2022 10:48:44    Sudjet: Responde tot citant

Citåcion:
Flipe di Djeve

Bonjour Lucien ,

Merci pour tous les renseignements.

Le lien dans mon premier mail est celui du livre du Dr Melin (avec des annotations de sa main ! ) , scanné et mis en ligne sur le site d'Andana (ce site est une mine de renseignements sur la région)
https://www.bibliotheca-andana.be/wp-content/uploads/2011/01/Melin-Toponymie-dAndenne-compressed.pdf, il parle de lieu peu arrosé page 43.

Pour Groyne , la carte topographique de 1865 montre bien un vallon avec une pente bien marquée a cet endroit là.

Pour la nature du sol, c'est un chemin de terre, quand je passerai par là a pied , je regarderai, et j'essayerai d'avoir des renseignements a la ferme.
Encore merci
Bonne journée
Philippe Cleymans



Merci également. (excusez-moi de ne pas avoir ouvert le lien; je le fais maintenant et je l'ajoute à ma bibliothèque pour la toponymie. Merci.
Pour la forme wallonne, elle est déjà dans TG1 (Haust) à Andenne. C' est "pô d'êwe" (donc placée au même niveau que Groyene = 2 "écarts" d'Andenne). Donc la traduction littérale de "peu d'eau". Toutefois, j'ai pensé que:
* c'est le seul toponyme wallon avec le mot "peu de" (Jespers). Le wallon courant pour "peu de", c' est "waire di" (wêre di). Or les termes formés entre 1200 et 1800 sont à 99 % des mots wallons. En général, les formations toponymiques se répètent dans un territoire linguistique (petit ou grand). Cela remet en doute le mot "peu" du toponyme.
* de là, je reviens sur mon hypothèse de la quasi homophonie "pô" [peu] et "pont" [pont, point, et point de = pas de]. Si on ajoute le fait que, sur le domaine liégeois, "pas de" ne se dit pas "pont d(i)" mais "nou" [fr. nul], dans ce cas: "nole aiwe", on peut imaginer cette belle histoire: les gens de la région parlent avec le terme liégeois, et les puisatiers viennent d'un village du namurois. Après avoir creusé, ils annoncent: "pont d' aiwe" (il n'y a pas d'eau). Les gens répètent ces mots, "pont d' aiwe" pour désigner l'endroit, mais n'interprètent pas le mot "pont", le rendant brut. Le premier scribe, liégeois lui aussi, entend ce mot et réinterprète "pont" en "pô", l'écrivant comme d'usage, en +- français => peu d'eaue.

Dji vos l' dene po çou k' i m' costêye [je vous le donne pour ce que ça me coûte] = c'est une simple hypothèse.

Ki ça vos våye bén.

(et merci de me confirmer, si vous pouvez obtenir des avis sur place:
* l'absence de proéminence rocheuse a Groyene / Groyon (pour infirmer l'hypothèse Carnoy; celui-ci ne se déplaçait pas pour confirmer ses propositions étymologiques).
* la nature du sol (crayeuse ?) a Groyene / Groyon et l'absence d'eau souterraine dans les 15 à 20 mètres a "Pont-d'-Aiwe" (profondeur que je suppose être la limite des puisatiers en 1400-1600).
_________________
Li ci ki n' a k' on toû n' vike k' on djoû.
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé Evoyî èn emile Viziter l' waibe di l' uzeu Jabber
Mostrer les messaedjes des dierin(ne)s:   
Sicrire on novea sudjet   Responde å sudjet    Djivêye des foroms di Berdelaedjes -> Dimandes di mots Totes les eures sont a GMT + 2 eures
Pådje 1 so 1

 
Potchî a:  
Vos n' poloz nén enonder des noveas sudjets dins ç' forom ci
Vos n' poloz nén responde a des sudjets k' i gn a dins ç' forom ci
Vos n' poloz nén candjî vos messaedjes dins ç' forom ci
Vos n' poloz nén disfacer vos messaedjes dins ç' forom ci
Vos n' poloz nén vôter dins les ploncaedjes di ç' forom ci


Powered by phpBB © 2001 phpBB Group