Djivêye des foroms di Berdelaedjes Berdelaedjes
Forom di berdelaedjes e walon, so tot l' minme ké sudjet
 
 FAQFAQ   CweriCweri   Djivêye des mimbesDjivêye des mimbes   Groupes d' uzeusGroupes d' uzeus   Si fé mimbeSi fé mimbe 
 ProfilProfil   Lére les messaedjes privésLére les messaedjes privés   S' elodjîS' elodjî 

Samwinne ås lingaedjes walons / Bate di noûmots

 
Sicrire on novea sudjet   Responde å sudjet    Djivêye des foroms di Berdelaedjes -> Berdelaedjes
Vey sudjet di dvant :: Vey sudjet shuvant  
Oteur Messaedje
lucyin



Date d' arivêye: 2005-07-07
Messaedjes: 2585
Eplaeçmint: Sidi Smayil, Marok

PostDate: mie 17 dec, 2014 12:37:13    Sudjet: Samwinne ås lingaedjes walons / Bate di noûmots Responde tot citant

https://wa.wikipedia.org/wiki/Bate_di_no%C3%BBmots_del_Fiesse_%C3%A5s_lingaedjes_walons

2019

Concours de néologismes – les Noûmots
Des mots pour dire la Wallonie d’aujourd’hui


Règlement :
Article 1 – Le concours de néologismes – Noûmots est organisé par le Comité organisateur de la « Fête aux langues de Wallonie », avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Article 2 – Le concours est ouvert à toute personne soucieuse de faire vivre les langues
régionales, sans restriction géographique ou linguistique. Le concours est ouvert aux
participations individuelles ou aux groupes.
Article 3 – Les propositions collectives et individuelles ne feront pas l’objet de catégories
séparées. Toutes les propositions seront envoyées anonymement. Les participations
individuelles ne seront pas distinguées des participations collectives.
Article 4 – Chaque participant est invité à constituer une liste de minimum 5 (cinq) noûmots (néologismes). Il/elle peut proposer autant de noûmots qu’il le souhaite. Le thème retenu en 2019 est celui des valeurs, des sentiments et des qualificatifs abstraits.
Article 5 – Une liste de suggestions est transmise à titre purement indicatif. Les
propositions peuvent être faites à partir de cette liste, mais des néologismes qui ne seraient pas repris dans cette liste pourront également être retenus par le jury. Néanmoins,appartient à chaque participant de vérifier que ses propositions ne recouvrent pas des termes déjà largement en vigueur chez les locuteurs wallons.
Article 6 – Chaque proposition doit être accompagnée d’un bref commentaire (entre 3 etlignes) mettant en évidence la manière dont le noûmot a été formé et justifiant sa
construction. Outre cette explication, un exemple, dans lequel le noûmot est placé au sein d’une phrase ou d’un court texte, est exigé.
Article 7 – Chaque candidat enverra ses propositions pour le 5 mai 2019 à 17h00 au plus tard, la date et l’heure du courriel d’envoi faisant foi, à l’adresse électronique suivante <romain.berger@hel.be>. Les documents, joints en fichier attaché au courriel de
candidature, le seront au format Word. Il convient de mentionner les coordonnées
complètes des candidats dans le courrier électronique.
Article 8 – Les propositions seront examinées par un jury composé de spécialistes des
langues régionales de la Wallonie. Les critères suivants guideront leurs appréciations- Conformité de la forme du noûmot par rapport aux principes de composition de la langue
choisie ;
- Atouts présentés par le noûmot quant à l’accueil de la forme par le public (compréhension par un maximum de Wallons, adaptabilité aux différentes formes régionales, facilité de mémorisation).
Le jury, qui travaillera collégialement et en toute indépendance, est seul compétent pour
désigner le(s) lauréat(s). Ses décisions seront sans appel.
Article 9 – Les propositions lauréates seront proclamées le samedi 19 mai 2018 à Namur.
Les six propositions jugées les meilleures par le jury recevront un prix de la valeur
suivante : 150 € pour le premier prix, 100 € pour le second, 50 € pour les troisième,
quatrième, cinquième et sixième propositions jugées les meilleures. En outre, une sélection parmi les noûmots retenus sera opérée et fera l’objet d’une publication par le CROMBEL.
Article 10 – En participant au concours, les candidats s’engagent à accepter sans réserve
les clauses du présent règlement. Aucun recours fondé sur les conditions, le déroulement
ou le résultat du concours ne pourra être admis.

Suggestions de noûmots à créer

Solidaire
Solidarité
Le charme.
La grandeur d’âme
L’humour
Romantique
Le romantisme
La fidélité
La loyauté
La sensibilité
sensible

----


Complément d’information quant aux concours de néologismes (Noûmots) 2019.

Nous vous rappelons que le concours de néologismes 2019, organisé par le Comité organisateur de la « fête aux langues de Wallonie » est ouvert à tous les participants, groupes ou individus, soucieux de faire vivre les langues régionales, sans restrictions géographique ou linguistique.
Cette année, le thème choisi est celui des valeurs, des sentiments et des qualificatifs abstraits.
Chaque participant est invité à remettre une liste constituée de minimum 5 noûmots. Ceux-ci seront accompagnés d’un bref commentaire mettant en évidence la manière dont ce noûmot a été formé. De plus, le noûmot devra obligatoirement prendre place au sein d’une phrase qui permettra d’en éclairer le sens.
Les propositions devront être envoyées pour le 5 mai 2019 avant 17h, la date et l’heure du courriel d’envoi faisant foi. L’adresse de destination est la suivante : romain.berger@hel.be
Cette note étant un complément d’informations, les candidats potentiels pourront se référer au règlement complet du concours qui se trouve sur le site de la Fédération Wallonie-Bruxelles et du Conseil des langues régionales endogènes à cette adresse : http://www.languesregionales.cfwb.be/index.php?id=17087
Afin d’aider les candidats, une liste de quelques suggestions de noûmots a été créée :
• Solidaire
• Solidarité
• Le charme.
• La grandeur
• L’humour
• Le romantisme
• L’honnêteté
• La fidélité
• La bonté
• Le courage
• L’amour
• Le partage
• La sensibilité
• irrationnel
• surdoué
• instrumentaliser
• inacceptable
• insolite
• précarisé
• urbain
• euphonique
• abordable (prix)
• minoritaire
• majoritaire
• subséquent
• hiérarchique
• climato-sceptique
• omniprésent
• équidistant : 
• hyper-
• carencé

Pour le Comité organisateur,

Romain Berger
_________________
Li ci ki n' a k' on toû n' vike k' on djoû.


Candjî pol dierin côp pa lucyin, li vén 12 avr, 2019 13:40:12; candjî 9 feyes
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé Evoyî èn emile Viziter l' waibe di l' uzeu Jabber
lucyin



Date d' arivêye: 2005-07-07
Messaedjes: 2585
Eplaeçmint: Sidi Smayil, Marok

PostDate: mie 17 dec, 2014 12:40:24    Sudjet: Responde tot citant

Rappel de documentation déjà disponible :

*en français :
** La création de néologismes par dérivation: formation du nom d'action :
http://aberteke.walon.org/waldim03.html

** Les mots nouveaux en wallon : étude de marché, recherche et développement, diffusion du produit fini, feed-back clientèle.
http://aberteke.walon.org/p-5noumots.php

** Le symbolisme des sons et la création de néologismes.
http://aberteke.walon.org/waldim07.html

*en wallon :
http://lucyin.walon.org/diccionairaedje/noumots.html

* e-n inglès : Motî walon - inglès des copiutreces / Walloon - English dictionary of computing terms
http://users.skynet.be/bs302306/linux/wi.html
_________________
Li ci ki n' a k' on toû n' vike k' on djoû.


Candjî pol dierin côp pa lucyin, li sem 24 dja, 2015 23:36:34; candjî 3 feyes
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé Evoyî èn emile Viziter l' waibe di l' uzeu Jabber
lucyin



Date d' arivêye: 2005-07-07
Messaedjes: 2585
Eplaeçmint: Sidi Smayil, Marok

PostDate: sem 24 dja, 2015 23:06:50    Sudjet: Responde tot citant

Créer des néologismes sur des idées abstraites; cas particulier des adjectifs

(dierin rapontiaedje: 08 di fevrî 2019)

Introduction
La pauvreté du lexique wallon en adjectifs a été relevée par Remacle (Syntaxe, I. p. 135, 1952). Il y note l'absence de traductions pour des adjectifs comme "chaste", "sobre" (témoin) "oculaire", (chaire) "magistrale" L'idée se diffusa sans rencontrer d'opposition dans les milieux "waloneus".
Plus généralement, Léonard (Lexique namurois, 1969), secondé par Jean Guillaume, en introduction de son index alphabétique français, se croit obligé de déclarer "On a dégagé les idées et le mots principaux, en éliminant les termes savants et abstraits qui ne trouvent pas leur correspondant dans nos dialectes." (p. 934).

Ces affirmations sont-elles bien vraies? Et alors, quelle audace, quelle témérité que celle de Romain Berger et du groupe "Fête aux langues de Wallonie" de mettre comme thème au concours de "noûmots" 2019: les valeurs, les sentiments et les qualificatifs abstraits.

Pour moi, les deux affirmations ci-dessus relèvent plutôt d'une comparaison biaisée entre des langues à des stades différents de développement: le français, développé dès le 17e siècle pour Remacle, l' allemand, qui s'est "littérarisé" au 18e s. pour le lexique de Hallig et von Wartburg sur lequel se base Léonard.
Si on avait compté la proportion d'adjectifs dans la "protolittérature" française - je pense à des ouvrages comme "Gargantua et Pantagruel" - correspondant à un stade "naturel" du français, peut-être aurait-on trouvé la même faiblesse en concepts abstraits. Gargantua mangeait des "montagnes de saucisses" et non "une quantité incommensurable de produits agro-alimentaires carnés".

De plus, beaucoup de mots abstraits formés avec l'officialisation du fançais l'ont été avec des radicaux et des affixes grecs et latins. Donc on ne peut pas dire que ce soit le français per se qui soit riche en adjectifs et autres mots abstraits, mais que c'est une politique linguistique de l'état français qui a conduit à créer des néologismes pour qui dit enrichir, qui dit compliquer la langue. Et ainsi, créer des sociolectes.

Sociolectes?

Une preuve flagrante de ce mécanisme vient de m'être confirmé (hors du champs sémantique). Déjà dans les années 1990, Andrée Bacq m'avait signalé que l'accord du participe passé employé avec "avoir" avec le COD placé avant avait été inventé de toute pièce afin de créer une différence de langage entre les milieux cultivés et les autres. Philippe Boula de Mareüil, le créateur de l'Atlas sonore des langues de France, vient de me le confirmer. Cette règle a été calquée de l'italien et ramenée d'un voyage en Italie d'un nommé Clément Marot. Et de convaincre certains milieux élitistes comme quoi il fallait l'imposer en français.

Rivnans drî rinne [revenons à nos moutons]

Cette longue introduction était destinée à montrer que ce n'est pas le wallon en tant que langue qui est pauvre en adjectifs et autres mots abstraits, mais le type de développement qu'il a connu, particulièrement au 20e siècle.

En effet, en fin de 19e siècle, une série d'écrivains s'étaient mis à créer de nouveaux mots pour désigner des idées abstraites: tinrûlisté, disseulance. Y compris des adjectifs: miråcolieus, plantiveus (Piron, 1939, Formation de la langue littéraire des écrivains liégeois). Mais certaines créations ne respectant pas les règles morphologiques du wallon, il fut mis un halte-là à la créativité des auteurs, en même temps que fut exigé une hyperdialectalisation des écrits (Hendschel, 1997, École dialectologique et génération 48).

Ce n'est que depuis la fin du 20e siècle qu'on voit un nouvel intérêt pour la création néologique. Tout d'abord comme faits littéraires isolés (forvuzion, harloucrale, Albert Maquet, années 1990). Puis à large échelle, allant de pair avec la normalisation de la langue (Mahin, 1999, Ké walon po dmwin, pp. 290-316). De plus, au 21e siècle, on voit des lexicologues produire quantité d'extensions de sens et de dérivés naturels (Gilliard, Complément au dictionnaire wallon, 2012). Puis des sociétés littéraires organisent des concours de néologismes (Djåzans walon, La Wallonne, Fête aux langues de Wallonie).

C'est dans le cadre du 5e concours de cette dernière que je vous propose de voir comment créer le plus efficacement possible de nouveaux adjectifs en wallon.

1. Locutions adjectivales
La méthode la plus naturelle pour rendre toute une série d'adjectifs français sans équivalent direct en wallon est assurément de créer une locution adjectivale.
(équipe) néo-zélandaise => (ekipe) del Nouve Zelande
(manne) céleste => (amagnî) tcheu do cir / toumé do stoelî
(maladie) nosocomiale => (maladeye) d' ospitå
(by-pass) coronaire => houte-passaedje d' ene artere do cour

L'avantage, c'est que l'énoncé est clair dans les exemples wallons, et opaque (particulièrement les deux derniers) pour l'expression française à traduire.

L' inconvénient, c'est ces groupes deviennent rarement des lexèmes (entrée d'un dictionnaire)

Notons que:
* pour les formes à deux mots, on pourrait envisager de les unir par un trait d'union, ou d'en faire un seul mot composé. Ainsi, «dospitå» a été sacré médaille d'or du concours de 2016:
http://www.languesregionales.cfwb.be/index.php?id=15014
* Les lexiques en ligne éditent de semblables "addjectivires" (locutions adjectivales) comme entrées lexicales:
** del Nouve Zelande (a: Li Nouve Zelande)
http://moti.walon.org/dicc_esplicantL.html#LIN
** prochain => ki vént
https://wa.wiktionary.org/wiki/ki_v%C3%A9nt

2. Calques wallonisés
Le problème des calques wallonisés ne sera pas discuté ici. Notons que, dès les premiers écrits en wallon, ils existent déjà: «opèra burlesse» (Simon de Harlez, 1765).

Les écrits wallons actuels utilisent courammant certains adjectifs en -ike: «ôre cronolodjike, alfabetike»; «tipike» (86 eployaedjes dins l' Wikipedia walon å 20 di djanvî 2019), «programe infôrmatike». Ils s'ajoutent aux autres bien établis comme «catolike», «electrike», «bombe atomike».

On pourrait aussi difficilement les refuser dans des expressions figées comme «paradis teresse», «fiesse nåcionåle», «tchanteu comike», «elle est feye unike, elle årè l' tchambe et l' botike».

Notons que les wallonisations récentes ont pu apporter une touche d'originalité inattendue: ainsi, «lingaedje oficir» a été préféré au calque à peine modifié «oficiél». Ou encore «bedje» plutôt que «bèlje» (bèlche).

Le seul bémol à mettre à ces créations, c' est que les jurys des concours de néologismes ne vont pas les privilégier pour l'attribution des médailles.

Mais ils pourraient éventuellement accorder leurs faveurs à des types mixtes comme «éndjolike», alternatif de «infôrmatike».

3. Dérivés
L' examen des quelques 50 participations aux 4 derniers concours de néologie de la Fête aux Langues de Wallonie nous conduit à la conclusion suivante: la voie de la dérivation a été sous-exploitée.

Quand elle a été utilisée, il s'est agi de dérivés très naturels, souvent en -aedje (naiviaedje di plaijhance pour "croisière", egurniyaedje pour "archives"), parfois en -ea (brouxhtea pour "balai mécanique").

Mais les mots créés de la sorte étaient principalement des substantifs, parfois des verbes (atarmaker pour "atterrir" d' un avion). Avons-nous cette possibilité pour les adjectifs?

Oui

4. Le suffixe -rece

Ce suffixe a été étudié par Jules Feller (1910), qui a publié une longue liste de mots du wallon du 19e siècle et de l’ancien wallon le contenant.
Il crée une relation très lâche avec le radical, de type “en relation avec”.
Il conduit d’abord à des adjectifs, mais ceux-ci peuvent se substantiver :
* on rabot djondrece => ene djondrece
J’ai redéveloppé l’usage actif de ce suffixe dans ma série Waldim (Contribution au développement du wallon de demain) (1995). Depuis lors, j’ai continué à créer des adjectifs néologiques avec ce suffixe. Par exemple :
* nonnrece (non.n’rèce), bijhrece, levantrece, coûtchantrece (méridional, septentrional, oriental, occidental)
* daegnrece (mondial)
* addjectif djondrece, addjectif sudjetrece (a. épithète, a. attribut)

5. Le suffixe -iveus

La liste des mots wallons le contenant a été établie par Jean Lechanteur. S’il semble souvent péjoratif, parce qu’on connaît surtout « grandiveus », il peut être aussi positif (« santiveus », plein de santé).
Quelques néologismes formés sur le suffixe -iveus :
* plantiveus (déjà dans certains dicos du 20e siècle)
* londjinniveus (aussi long que le lent la fait longue)
* rawårdiveus (restant dans l’expectative)
* wårdiveus (traditionnel, conservateur), avanciveus (progressiste).

6. Le suffixe -ieus
Comme le précédent, il a déjà été employé par les « noûmoteus » de la fin du 19e siècle pour obtenir des mots littéraires comme « mirancolieus » (mélancolique). « sincieus », déjà bien représenté dans les dictionnaires du 20e siècle, me semble être aussi une création de cette époque (il n’est pas dans Forir).

7. Un préfixe français indésirable
Une foule d’adjectifs français ont un préfixe in-, im- ou assimilé. Certains ont été calqués en wallon depuis longtemps et sont donc inamovibles, malgré qu’il s’agit souvent d’emprunts peu réadaptés (impossibe, pénibe, impreunâbe, ilizibe).
De plus, leur prononciation correspond à celle du français de Wallonie « primitif », qui a été ostracisé pendant des décennies. Nous ne sommes donc pas très partisans d’encourager leur usage.
D’autant qu’il existe des formes wallones équivalentes et claires : impossibe => ki n’ si pout ; impreunâbe => nén prindåve ; ilizibe => nén lijhåve

8. Le suffixe -åve
Ces deux derniers exemples nous introduisent élégamment aux possibilités du suffixe -åve. Il peut servir à traduire facilement les adjectifs français en -able et -ible. Si les formes francisées en -âbe peuplent les dictionnaires et lexiques, on y décèle également des wallonisations en -åve (véritauve, dans les Noëls walons, 18e siècle). Emile Gilliard, dans ses compléments au dictionnaire wallon, en a créé une flopée : pwartauve : portable ; rabachauve : qu'on peut abaisser, rabèlichauve : 1. embellissable, 2. consolable ; rabiazichauve : embellissable, qu'on peut restaurer ; racoûtichauve : raccourcissable…
Quelques exemples de formations créées pour les besoins de la prose non narrative traitant de sujets modernes :
téléchargeable : aberwetåve ; écran tactile : waitroûle aduzåve ; réécoutable : raschoutåve, rischoûtåve ; non joignable : nén adjondåve ; hors connexion = nén raloyåve ; déchet biodégradable, compostable : trigu ansinåve.
Ce dernier est intéressant, car il fait passer le produit final d’un sens passif (qui peut être réécouté) à un sens actif (qui peut « ansiner » = fertiliser). Comme c’ est le cas de plusieurs lexèmes existants : ahessåve = qui « ahesse » = utile ; hodåve = ki « hode » = fatigant ; riyåve = qui rit = sympathique.

9. Le suffixe -ant
Normalement, c’ est le suffixe -ant qui devrait jouer ce rôle d’adjectif actif :
Ainsi : drouke disfouwante : médicament anti-inflammatoire (de : s’ efouwer = s’enflammer); prodût apixhant: produit diurétique (ki « apixhe » = qui fait pisser).

10. Suffixes français à éviter
Comme le préfixe -in, les suffixes français suivants ne me semblent pas bienvenus en wallon :
* -aire (pourtant très courant dans des mots comme « militaire » ; mais « volontaire » (pour une plante) a un bel équivalent wallon dans : « voltrûle ».
* -if (malgré au moins une création passée en wallon : tchén raezif (chien à poil court)
* -ier, ière : (le suffixe wallon -ir de « ledjir, gåtchir, påjhir, brouxhir » ne me semble pas un affixe vivant, bien qu’il soit passé dans « oficir ».
* -eur comme adjectif, qui devrait préférentiellement devenir -ant en wallon (nous en avons vu ci-dessus une traduction originale : conservateur => wårdiveus)
* -el et -iel (officiel, conjoncturel, circonstanciel, conditionnel) ; le liégeois les a légèrement wallonisés en -él (naturél, oficiél) mais cet accent n’a pas été retenu en wallon commun. Remarquons que « naturel » est déjà bien établi et que « pluriel » a été normalisé « a l’anglaise » (pluriyal).
* -al (vicinal, moral, immoral, infernal,normal). Certains ont été empruntés en allongeant le « a » final (infèrnâl, vicinâl). En « rfondou walon », les mots suivent la phonologie de substantifs sur le modèle fr. cheval wa tchivå => normå, morå.

11. Le suffixe -rin
Quand j’ai découvert les adjectifs classiques « dizotrin », « divantrin », « divintrin », existant déjà en vieux wallon, j’ai imaginé immédiatement les possibilités énormes offertes par ce suffixe original. D’où les créations de copetrin : apical, située au sommet (antene copetrinne) ; dilérin : annexe, subsidiaire, complémentaire.

12. Un petit exercice.

Voici 100 adjectifs qui me sont venus à l'esprit ces derniers temps. Essayons:
a) de voir s'il n'y a pas déjà une traduction accessible (dictionnaires français-wallon, bases de données accessibles en ligne)

b) de voir si les sens éventuellement traduits en documentation englobent tout le champ sémantique de l'adjectif français.

c) de nous mettre à chercher des néologismes wallons, pour un ou plusieurs des sens existants. Parfois, un de ceux-ci est suggéré dans la liste:

absolu
alternatif
apparent
avarié
bref
budgétisé
céleste
circonstancié
compréhensible
concret
conditionnel (liberté ~ le)
confus
conjoncturel
consensuel
cossu
critique (moment ~ )
désuet
discret
épidermique (réaction ~ )
exagéré
expressif
fidèle
figé
fougueux
fréquent
futur (développement)
gazeux
gourmand (marche ~ e )
haineux
hésitant
hypernerveux
hypersensible
illisible
immanquable
impératif (ordre ~ )
impur
incommensurable
incompatible
incomplet
incompréhensible
inconnu
incontournable
indicible
inlassable
innovant
insidieux
instable
insurrectionnel
intermédiaire
invariable
irrecevable
irremplaçable
irresponsable
lacunaire
légal
maximal
migrateur
mimétique (comportement ~ )
monolithique
multisectoriel
omnipotent
opposé
ostentatoire (dépense ~ )
panoramique (vue ~ )
parfait
persévérant
primaire (instinct ~ )
primordial
proactif
protecteur (film, écran ~ )
provisoire
radical (extrémisme ~ )
réactif
récent
redoutable
réglementaire
relatif
responsable (comportement ~ )
ressemblant
rétroactif (indemnité ~ ive)
secondaire
sédentaire
sensoriel (organe ~ )
séparé
sincère
solidaire
spongieux
stable
structurant (projet ~ )
structurel
surestimé
susceptible
tactile (poil ~ )
terminal
tourmenté (relief ~ )
transitionnel
transitoire
unitaire
variable
volatile

-------------------
_________________
Li ci ki n' a k' on toû n' vike k' on djoû.


Candjî pol dierin côp pa lucyin, li dju 28 mås, 2019 9:47:39; candjî 45 feyes
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé Evoyî èn emile Viziter l' waibe di l' uzeu Jabber
lucyin



Date d' arivêye: 2005-07-07
Messaedjes: 2585
Eplaeçmint: Sidi Smayil, Marok

PostDate: lon 01 djn, 2015 13:20:01    Sudjet: Responde tot citant

Sacwants noûmots d' éndjolike (infôrmatike) : loukîz dedja ladrî :

(sol Wiccionaire)
https://wa.wiktionary.org/wiki/Categoreye:Mots_walons_d%27_%C3%A9ndjolike

(so Wikipedia)
https://wa.wikipedia.org/wiki/Inf%C3%B4rmatike

https://wa.wikipedia.org/wiki/Categoreye:Inf%C3%B4rmatike

(so les Berdelaedjes)
http://berdelaedje.walon.org/viewforum.php?f=8

vîs papîs :
* http://users.skynet.be/bs302306/linux/wi.html
* http://lucyin.walon.org/diccionairaedje/R3_Mahin_motli_PC.pdf
_________________
Li ci ki n' a k' on toû n' vike k' on djoû.


Candjî pol dierin côp pa lucyin, li lon 01 djn, 2015 14:20:58; candjî 1 feye
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé Evoyî èn emile Viziter l' waibe di l' uzeu Jabber
lucyin



Date d' arivêye: 2005-07-07
Messaedjes: 2585
Eplaeçmint: Sidi Smayil, Marok

PostDate: lon 01 djn, 2015 14:14:46    Sudjet: Responde tot citant

Totes sôres di noûmots walons, d' après les anêyes k' il ont stî eplaidîs pol prumî côp :

Diviè 1900
https://wa.wiktionary.org/wiki/Categoreye:No%C3%BBmots_walons_askepy%C3%AEs_divi%C3%A8_1900

Diviè 1920
https://wa.wiktionary.org/wiki/Categoreye:No%C3%BBmots_walons_askepy%C3%AEs_divi%C3%A8_1920

Diviè 1950
https://wa.wiktionary.org/wiki/Categoreye:No%C3%BBmots_walons_askepy%C3%AEs_divi%C3%A8_1950

Diviè 1975
https://wa.wiktionary.org/wiki/Categoreye:No%C3%BBmots_walons_askepy%C3%AEs_divi%C3%A8_1975

Diviè 1990
https://wa.wiktionary.org/wiki/Categoreye:No%C3%BBmots_walons_askepy%C3%AEs_divi%C3%A8_1990

Diviè 1995
https://wa.wiktionary.org/wiki/Categoreye:No%C3%BBmots_walons_askepy%C3%AEs_divi%C3%A8_1995

Diviè 1997
https://wa.wiktionary.org/wiki/Categoreye:No%C3%BBmots_walons_askepy%C3%AEs_divi%C3%A8_1997

Diviè 2000
https://wa.wiktionary.org/wiki/Categoreye:No%C3%BBmots_walons_askepy%C3%AEs_divi%C3%A8_2000

Diviè 2005
https://wa.wiktionary.org/wiki/Categoreye:No%C3%BBmots_walons_askepy%C3%AEs_divi%C3%A8_2005

Diviè 2007
https://wa.wiktionary.org/wiki/Categoreye:No%C3%BBmots_walons_askepy%C3%AEs_divi%C3%A8_2007

Diviè 2010
https://wa.wiktionary.org/wiki/Categoreye:No%C3%BBmots_walons_askepy%C3%AEs_divi%C3%A8_2010

Diviè 2012
https://wa.wiktionary.org/wiki/Categoreye:No%C3%BBmots_walons_askepy%C3%AEs_divi%C3%A8_2012

Diviè 2015
https://wa.wiktionary.org/wiki/Categoreye:No%C3%BBmots_walons_askepy%C3%AEs_divi%C3%A8_2015
_________________
Li ci ki n' a k' on toû n' vike k' on djoû.


Candjî pol dierin côp pa lucyin, li dim 24 dja, 2016 21:18:24; candjî 1 feye
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé Evoyî èn emile Viziter l' waibe di l' uzeu Jabber
lucyin



Date d' arivêye: 2005-07-07
Messaedjes: 2585
Eplaeçmint: Sidi Smayil, Marok

PostDate: dim 12 djl, 2015 4:07:48    Sudjet: Responde tot citant

Citåcion:
Djåke Dupuis
mi dji su todi avou mes Forpåyisse...pacifiste...èyet Forpåwisse...terroriste... fwar rishonnan mins nén les minmes.


Djustumint : nén awè deus noûmots ki vlèt dire djusse li contråve onk di l' ôte, et ki s' rishonnèt.

Insi on n' a nén ritnou, so les Wiki, les 2 noûmots atåvlés pa Rodjî Viroux "sonante / consonante" po "voyale / cossoune"
_________________
Li ci ki n' a k' on toû n' vike k' on djoû.
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé Evoyî èn emile Viziter l' waibe di l' uzeu Jabber
lucyin



Date d' arivêye: 2005-07-07
Messaedjes: 2585
Eplaeçmint: Sidi Smayil, Marok

PostDate: dju 16 djl, 2015 13:41:24    Sudjet: Responde tot citant

Sacwants noûmots co a trover

http://berdelaedje.walon.org/viewtopic.php?t=1835
_________________
Li ci ki n' a k' on toû n' vike k' on djoû.
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé Evoyî èn emile Viziter l' waibe di l' uzeu Jabber
lucyin



Date d' arivêye: 2005-07-07
Messaedjes: 2585
Eplaeçmint: Sidi Smayil, Marok

PostDate: mår 01 set, 2015 11:44:36    Sudjet: Responde tot citant

Gn a yeu 12 bateus, dispårtis insi :

* noûmots atåvlés e rfondou walon : 4 (inte di zels, 3 ki dinnut les disfondowes po sacwants coines do payis)
* noûmots atåvlés tot notant èn accint lidjwès : 3
* noûmots atåvlés tot notant èn accint måmdiyin : 1
* noûmots atåvlés tot notant èn accint namurwès : 1
* noûmots atåvlés tot notant èn accint carolo : 1
* noûmots picårds : 2

Dji va sayî do fé des statistikes so les noûmots atåvlés (bråmint des bateus end ont evoyî dipus d' 10).
_________________
Li ci ki n' a k' on toû n' vike k' on djoû.
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé Evoyî èn emile Viziter l' waibe di l' uzeu Jabber
lucyin



Date d' arivêye: 2005-07-07
Messaedjes: 2585
Eplaeçmint: Sidi Smayil, Marok

PostDate: sem 28 nôv, 2015 23:36:13    Sudjet: Responde tot citant

Après délibération, le jury retient les 10 noûmots suivants :

N°2 (René Brialmont)
ègurnièdje ou ègrinièdje : archivage (de documents électroniques).
clignète : émoticone (« smiley »).

N°3 (Jean Cayron)
djermon : startup ; jeune entreprise appelée à se développer.

N°6 (Rose-Marie François)
mêlète : courriel.

N°7 (Jacky Lodomez)
mète è prandjîre : mettre en veille.
braskèter = effecaer (un fichier) (« deleter »).

N°9 (Annie Rak)
boète à bite : ordinateur.

N°10 (Collectif Sisma-Wiki)
zûna = buzz.

N°12 (Charleroi)
guigne djins : caméra de vidéo-surveillance.
mousse vôye : GPS.

Parmi ces dix noûmots, qui seront « proclamés » le 3 octobre pendant le Wallonissime, un tiercé « gagnant » a été établi (ordre encore à valider) :

N°10 (Collectif Sisma-Wiki)
zûna = buzz

N°2 (René Brialmont)
clignète : émoticone (« smiley »).

N°12 (Charleroi)
guigne djins : caméra de vidéo-surveillance.

Le jury décide en outre de mettre en évidence le travail qui a abouti à la rédaction de la contribution n°12 (Université temps libre de Charleroi).
_________________
Li ci ki n' a k' on toû n' vike k' on djoû.
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé Evoyî èn emile Viziter l' waibe di l' uzeu Jabber
lucyin



Date d' arivêye: 2005-07-07
Messaedjes: 2585
Eplaeçmint: Sidi Smayil, Marok

PostDate: dju 17 dja, 2019 14:14:42    Sudjet: Responde tot citant

Edicion 2019: loukîz tot ådzeu do fyi.
_________________
Li ci ki n' a k' on toû n' vike k' on djoû.
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé Evoyî èn emile Viziter l' waibe di l' uzeu Jabber
lucyin



Date d' arivêye: 2005-07-07
Messaedjes: 2585
Eplaeçmint: Sidi Smayil, Marok

PostDate: dju 17 dja, 2019 17:44:50    Sudjet: Responde tot citant

(archive 2015)
---------
Concours Noûmots
Des mots pour dire la Wallonie d’aujourd’hui

ARGUMENT

Une langue, pour que son avenir soit assuré, doit être employée dans les secteurs où se joue l’avenir de la société. Cela présuppose que le vocabulaire soit adapté à ces secteurs et s’enrichisse de nouveaux mots pour désigner des réalités nouvelles.

Les langues régionales de la Wallonie ne sont plus adaptées à de certains domaines de la vie sociale et doivent emprunter de nombreux termes au français (ou à l’anglais). Il est loin le temps où le français empruntait au wallon, par exemple dans le vocabulaire de la mine.

Comme toute langue, le wallon, le picard, le gaumais et le champenois disposent des ressources nécessaires pour s’adapter à la réalité contemporaine. Mais il convient de créer, dans ces langues, des mots qui disent cette réalité.

La « Fête aux langues de Wallonie », qui veut dynamiser la pratique des langues régionales de Wallonie, organise un concours de noûmots (néologismes) qui illustrera et valorisera la créativité terminologique des Wallons.

MODALITÉS DU CONCOURS

Le concours est ouvert à toute personne soucieuse de faire vivre les langues régionales de la Wallonie, sans restriction géographique ou linguistique. Il ne sera pas fait de distinction de catégorie d’âge.

Chaque participant au concours est invité à constituer une liste de minimum 5 (cinq) noûmots (néologismes) en rapport avec un des domaines suivants :
*les nouvelles technologies (informatique, réseaux sociaux, etc.)
*le marketing/management.

Chaque noûmot (qui sera obligatoirement un nom ou un verbe) sera accompagné d’un bref commentaire (entre 3 et 5 lignes) mettant en évidence les éléments qui ont conduit au choix du noûmot.

Les propositions sont à transmettre au jury du concours (adresse ci-dessous) entre le 1er février 2015 et le 1er juillet 2015 (date limite impérative).

Un même participant peut soumettre une liste de noûmots pour chacun des deux domaines précisés.

Les propositions seront examinées par un jury composé de spécialistes des langues régionales de la Wallonie. Les éléments d’appréciation sont les suivants :
– pertinence du noûmot par rapport au domaine choisi ;
– conformité de la forme du noûmot par rapport aux principes de composition de la langue choisie (wallon, picard, gaumais, champenois)1 ;
– atouts du noûmot quant à l’accueil de la forme par le public (compréhension par un maximum de Wallons, quelle que soit la variété de langue parlée ; facilité de mémorisation ; suggestivité ; clin d’œil humoristique, etc.).

Des prix récompenseront les gagnants dans chacun des deux domaines précisés. En outre, une sélection parmi les noûmots retenus sera opérée et fera l’objet d’une publication par le CROMBEL.

Les décisions du jury – qui seront sans appel – seront proclamées lors de la soirée festive de clôture de la semaine de la « Fête des langues de Wallonie », le samedi 3 octobre

Adresse pour l’envoi des propositions
Les propositions sont à communiquer par voie électronique à Michel FRANCARD, à l’adresse suivante :
<michel.francard@uclouvain.be>

Attention
Date limite pour l’envoi des propositions : 1er juillet 2015.
_________________
Li ci ki n' a k' on toû n' vike k' on djoû.
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé Evoyî èn emile Viziter l' waibe di l' uzeu Jabber
lucyin



Date d' arivêye: 2005-07-07
Messaedjes: 2585
Eplaeçmint: Sidi Smayil, Marok

PostDate: mår 19 mås, 2019 14:47:28    Sudjet: Responde tot citant

Co des addjectifs a mete al bate 2019

irrationnel
surdoué
instrumentalisé
inacceptable
insolite
précarisé
urbain
euphonique
sobre
chaste
_________________
Li ci ki n' a k' on toû n' vike k' on djoû.
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé Evoyî èn emile Viziter l' waibe di l' uzeu Jabber
Mostrer les messaedjes des dierin(ne)s:   
Sicrire on novea sudjet   Responde å sudjet    Djivêye des foroms di Berdelaedjes -> Berdelaedjes Totes les eures sont a GMT + 2 eures
Pådje 1 so 1

 
Potchî a:  
Vos n' poloz nén enonder des noveas sudjets dins ç' forom ci
Vos n' poloz nén responde a des sudjets k' i gn a dins ç' forom ci
Vos n' poloz nén candjî vos messaedjes dins ç' forom ci
Vos n' poloz nén disfacer vos messaedjes dins ç' forom ci
Vos n' poloz nén vôter dins les ploncaedjes di ç' forom ci



[ Di dvant | Shuvant | A l' astcheyance | Djivêye ]

Cisse pådje est mimbe di l' anea RingSurf des waibes e walon.

[ Passer 1 waibe en erî | Passer houte do shuvant | Les 5 shuvants ]


Powered by phpBB © 2001 phpBB Group