Djivêye des foroms di Berdelaedjes Berdelaedjes
Forom di berdelaedjes e walon, so tot l' minme ké sudjet
 
 FAQFAQ   CweriCweri   Djivêye des mimbesDjivêye des mimbes   Groupes d' uzeusGroupes d' uzeus   Si fé mimbeSi fé mimbe 
 ProfilProfil   Lére les messaedjes privésLére les messaedjes privés   S' elodjîS' elodjî 

Sistinme Feller & politike del kiminålté francesse

 
Sicrire on novea sudjet   Responde å sudjet    Djivêye des foroms di Berdelaedjes -> Berdelaedjes
Vey sudjet di dvant :: Vey sudjet shuvant  
Oteur Messaedje
lucyin



Date d' arivêye: 2005-07-07
Messaedjes: 2908
Eplaeçmint: Sidi Smayil, Marok

MessaedjeDate: sem 16 fev, 2013 13:24:02    Sudjet: Sistinme Feller & politike del kiminålté francesse Responde tot citant

Dji trove ki ci corwaitaedje cial da Francis Baudoux, mågré k' il est pår hagnûle, mete li doet sol plaece ki sacwants ont må.

Citåcion:
Robert Haulotte <roberthaulotte@hotmail.com> a écrit :
Mesdames, Messieurs,
Veuillez trouver en pièces jointes l'invitation du Cercle Historique de Chaumont-Gistoux à l'occasion de la sortie de presse du "Lexique brabançon" de l'Abbé Massaux, sous la direction de messieurs Jean-Jacques Gaziaux et Jean Lechanteur.

En Espérant vous rencontrer nombreux, veuillez recevoir, Mesdames, Messieurs, nos sentiments les meilleurs.

Robert Haulotte, Président du Cercle Historique de Chaumont-Gistoux.


Le 12 février 2013 10:42, Francis Baudoux <fbaudoux.ir@gmail.com> a écrit :

Cher Monsieur Haulotte,

Merci pour l'honneur que vous me faites en m'envoyant cette invitation.
Mais je n'assisterai sans doute pas dans la mesure où m'en empêche l'emploi du terme "langue endogène" lequel devrait déplaire souverainement à tout qui en comprend la signification implicite.
La notion de langues endogènes et l'adoption à la trop bruxelloise "communauté française" des orthographes Feller qui institutionalisent de multiples orthographes régionales basées sur les phonétiques locales plutôt que sur la sémantique et l'étymologie commune, sont facteurs de division entre Wallons sous le fallacieux prétexte qu'ils parleraient des langues différentes et devraient être incités à se réunir autour du parler Français de la très francophone Bruxelles.
Il n'y a en réalité qu'un seul wallon mais prononcé fort différemment selon les régions - même le Liégeois devient fort compréhensible pour le brabançon quand il a compris que son "å" s'y prononce "ô", que son "ch" se prononce "h" expiré, son "j" se prononce "h" aspiré, son 'ia' se prononce ê etc
Voyez à ce sujet les 24 régles de l'ABW (Academeye do Bea Walon, Algemeen Beschaafd Waals).
En d'autres termes les soi-disant différences entre les supposées "langues endogènes" ne sont que des différences orthographiques mettant l'accent sur les différences de prononciation.
C'est un peu comme si on prétendait que les Zaïrois ne parlent pas le Français par ce qu'ils écrivent "Napoléon est mort à Saint Hélène" comme ils le prononcent à savoir "Lamponéon emau acetylène"; un peu comme si la différence entre accent de Marseille (assang), accent de Verviers (axaon) et accent de Montreal (axin) servait de justification à une division de la francophonie en obligeant les locaux à écrire leur langage commun selon leur phonétique particulière.
Cette contribution à la non solidarité entre Wallons arrange bien la dite communauté française, précisément rebaptisée informellement fédération Wallonie Bruxelles pour tenter de démontrer une soi-disant solidarité entre Bruxelles et des provinces de Wallonie; c'est en fait l'application moderne de 'Divide ut imperes'.
Il s'agit en réalité de continuer à profiter d'une soi disant solidarité entre la Flandre et la Wallonie qui a si bien profité à Bruxelles pendant 150 ans autour d'une devise (l'Union fait la force) que bien des politiques s'acharnent à vouloir que les Wallons n'appliquent surtout pas entre eux.
Je comprends bien qu'un cercle d'histoire comme le vôtre soit attaché à la période de Feller c'est à dire à ce début de 20ème siècle où faute de moyens électriques et électroniques d'enregistrer la prononciation, on s'était cru obligé de documenter les accents locaux en les ancrant en de multiples orthographes, en mélangeant sémantique et phonétique, comme si l'académie française nous obligeait à écrire WAZO pour "oiseau".
Je pense pourtant que l'histoire est aussi un moyen de voir clair dans les manoeuvres politiques présentes à force de réfléchir sur les anciennes.
Donc je me trompe peut être: et j'aurais beaucoup de plaisir à accepter votre invitation ... au cas où réflexion faite, votre honorable Cercle d'Histoire n'aurait pas édité l'ouvrage de l'abbé Massaux selon l'orthographe phonétique de Feller - pourtant obligatoire pour bénéficier des largesses de la communauté française et de ses subsides à objectif (inconscient ?) de division.

A vous lire, cher Monsieur Haulotte.
_________________
Li ci ki n' a k' on toû n' vike k' on djoû.
Rivni al copete
Vey li profil di l' uzeu Evoyî on messaedje privé Evoyî èn emile Viziter l' waibe di l' uzeu Jabber
Mostrer les messaedjes des dierin(ne)s:   
Sicrire on novea sudjet   Responde å sudjet    Djivêye des foroms di Berdelaedjes -> Berdelaedjes Totes les eures sont a GMT + 2 eures
Pådje 1 so 1

 
Potchî a:  
Vos n' poloz nén enonder des noveas sudjets dins ç' forom ci
Vos n' poloz nén responde a des sudjets k' i gn a dins ç' forom ci
Vos n' poloz nén candjî vos messaedjes dins ç' forom ci
Vos n' poloz nén disfacer vos messaedjes dins ç' forom ci
Vos n' poloz nén vôter dins les ploncaedjes di ç' forom ci


Powered by phpBB © 2001 phpBB Group